Qu’est-ce que le dropshipping ?

La notion de l’offre et de la demande a connu des jours nouveaux depuis quelques temps.  En effet, avec la venue des technologies, les vendeurs sont plus en mesure de livrer dans les plus brefs délais ce que les clients demandent. Mais si nous avons souvent l’habitude de parler des livraisons directes entre fournisseurs et consommateurs, un nouveau système est venue au jour.

Et c’est le fameux dropshipping. Un système tripartie qui fait appel à internet et comment un processus est mis en place pour que la livraison soit effectuée directement. Un moyen nouveau qui permet d’améliorer les systèmes de livraison dans tous les cas de n’importe quel produit. Mais alors, quel est donc ce fameux dropshipping ?

Ce qu’est le dropshipping ?

Le dropshipping est un système mis en place pour renouveler l’efficacité d’une livraison en utilisant la nouvelle technologie. Comme il a été dit, il s’agit d’un système tripartie.

Le principe est qu’un client passe une commande à le site internet du distributeur, lequel transmet celle-ci au fournisseur.

Et c’est ce fournisseur qui va assurer la livraison tout en gérant les stocks. Pour savoir comment réussir le dropshippping, il faut déjà être en mesure de disposer de ces trois éléments.

  • Les formes de dropshipping

Nous distinguons généralement deux formes de dropshipping qui est le système désigné « a » et le système désigné « b ». Le système (a) : le distributeur reçoit les commandes et va alors fixer la quantité à produire par le fournisseur, c’est le distributeur qui supporte les coûts de surstocks (système de flux tirés ou du juste à temps).

Le système (b) : le fournisseur reçoit les commandes passées par les internautes d’un site web marchand et décide lui-même des quantités à fabriquer. Contrairement à la situation du premier système, c’est le fournisseur qui subit les coûts liés à un surplus de stocks (système de flux poussés).

Les procédures concernant le dropshipping

En premier lieu, il est normal que le client fasse connaissance du produit, surtout s’il est question de produit nouveau à promouvoir. Mais cela peut être aussi un produit ayant déjà existé et qui est connu. Dans le cas du dropshopping, les revendeurs gardent une présentation de ces produits dans leurs boutiques ou les salles d’exposition.

Cela pour que le consommateur puisse faire la connaissance de ce produit. On peut alors dire que celui-ci est une sorte d’échantillon. La plupart ne proposent qu’un catalogue papier ou un site internet.

Les revendeurs s’efforcent de cacher tout signe de cette organisation pour préserver l’identité du grossiste.

Ceci est obtenu de trois façons différentes :

L’expédition sans adresse de retour (blind shipping) : la marchandise est envoyée sans adresse de retour.

L’expédition avec adresse de retour du revendeur (private label shipping) : la marchandise est envoyée avec une adresse de retour personnalisée par le revendeur. Les documents joints à l’envoi portent le logo et le nom du revendeur.

L’exécution intégrale : la marchandise est confiée à une troisième entreprise, une plateforme logistique. Les retours sont faits à son nom et les documents portent le nom de la société d’exécution. Le consommateur l’identifie comme société de logistique et s’en remet à ce gestionnaire de stock, d’envoi et de retour qui lui apparaît comme un partenaire du revendeur et non du grossiste.

Le revendeur est appelé en anglais dropshipper.

Les différents types de dropshipping

Sur le marché international dans une grande partie des pays, on peut retrouver les types de dropshipping suivants :

  • Revendeur universel et cybermarché

Le drop shipping intéressera les revendeurs souhaitant augmenter la gamme de leurs produits sans arbitrer tous les impacts de leur référencement (frais d’édition, de distribution, financiers, de fret, etc.).

  • Petit revendeur

Le drop shipping intéressera les petits revendeurs souhaitant augmenter la gamme de leurs produits sans avoir à gérer les expéditions.

  • Sapin de Noël

Le drop shipping intéressera les revendeurs souhaitant proposer temporairement pour une opération ou un événement un produit dont ils ne souhaitent pas gérer le suivi. C’est surtout le cas des évènements de quelques où l’on est certain de gagner du profit.

  • Site d’enchères

Un revendeur eBay propose un produit ne lui appartenant pas tout en animant les enchères et en respectant la politique d’eBay de vente et de protection du consommateur : le produit est envoyé directement par le grossiste au gagnant de l’enchère. Le revendeur gagne la différence entre le prix de l’enchère et le prix d’achat grossiste diminué des frais de mise en ligne de l’annonce.

  • La personnalisation

Ici, c’est comme le cas d’une marque sur un produit donné  pour que l’on sache qui est le propriétaire. Et cette tendance dans ce milieu est ce que l’on appelle le fameux private label shipping.

Dans ce cas, le grossiste est aussi le fabricant et il peut personnaliser le produit selon le drop shipper. C’est surtout le cas des accessoires et le produit est immédiatement livré aux clients par le fabricant lui-même.

Les intérêts et risques que peut présenter le dropshipping

online-4275963_1280

Le drop shipping possède divers avantages et inconvénients, que ce soit du point de vue des fabricants et fournisseurs, que de celui des e-commerçants référençant leurs offres.

La nature même du drop shipping laisse le revendeur plus vulnérable que le fournisseur dans cette relation commerciale à trois parties, d’autant plus que la loi en France reconnaît le revendeur seul responsable du processus de la commande.

Donc, si une commande vienne à ne pas être livrée pour des raisons diverses, il se peut que la faute revienne entièrement au vendeur.  Les détails des modalités de règlements (moyen, délai, etc.) peuvent être précisés dans un contrat entre le revendeur et le fournisseur pour protéger les intérêts des deux parties.

L’avantage par contre c’est la rapidité de la livraison. De plus ce système peut être accompagné de plusieurs outils ou aides comme ePacket-c’est une grande aide pour le dropshipping. La plupart du temps, le fournisseur ne va jamais se dévoiler. Le client ne va alors se baser que sur le vendeur qui est le seul intermédiaire connu dans le système. On se base alors sur la confiance et sur la notoriété du vendeur. Une fois que la commande sera effectuée, le client va attendre la livraison.

Il aura connaissance de la vraie forme du produit étant donné que celui-ci sera exposé dans la boutique. Le principal inconvénient réside alors sur le fait que « est ce que la commande va arriver oui ou non ».

Comment se déroule la vente ?

e-commerce-1606962_1280(1)

Un produit est choisi chez un fournisseur (le grossiste) et mis dans la boutique par le revendeur (le commerçant). Un client vient sur la boutique et achète un article. Il paye directement à la boutique.

Le revendeur se connecte à l’interface web du fournisseur et lui transmet la commande de son client (quels produits, quelles quantités, l’adresse de livraison, etc). Le revendeur paye le fournisseur, lequel va livrer directement le client sans se dévoiler ; le client n’a aucun moyen de savoir que le produit n’est pas passé par le revendeur.

Il prend alors un risque, ce qui fait qu’il doit se baser seulement sur la notoriété ou non du vendeur. Non pas du fournisseurs car ce dernier ne va pas se dévoiler.

Cette méthode peut permettre de monter une boutique sans constituer de stocks.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s