Microsoft entre dans la course du cloud gaming avec son projet xCloud

Depuis le 1er octobre, Microsoft a lancé sa plateforme de cloud gaming nommée xCloud permettant aux utilisateurs d’Xbox de jouer à leurs jeux sur tous types d’appareils connectés. Il entre ainsi dans la tendance de la mise à disposition de jeux en ligne sur différents supports, également suivie par Apple et Google.

Le monde du gaming vient de basculer dans une autre dimension. Désormais, il ne sera plus nécessaire de supporter cette attente interminable du moment où l’on rentre chez soi pour terminer une partie commencée plus tôt. Un simple téléphone portable suffira pour continuer à jouer.

Voilà la promesse du projet xCloud de Microsoft. Le concept est simple : il permet de jouer aux jeux Xbox sur n’importe quel appareil connecté, tel qu’un smartphone ou une tablette. Pour que cela soit possible, les jeux tournent sur des serveurs à distance, et il ne suffit que d’une manette sans fil Xbox One connectée à l’appareil en question pour pouvoir y jouer.

L’application n’est disponible pour l’instant que pour une durée limitée, et seulement dans 3 pays (Corée du Sud, Etats-Unis et Royaume-Uni). D’ailleurs, certains chanceux ont été sélectionnés pour tester les premiers jeux mis à disposition pour xCloud (Halo 5, Killer Instinct, Gears 5 et Sea of Thieves) et apporter leurs retours pour que Microsoft puisse améliorer le service avant sa sortie officielle durant l’année 2020.

Une réponse à Apple et Google

Les avantages de ce projet pour les gamers est de leur permettre de débuter un jeu sur leur Xbox chez eux, et de pouvoir le continuer en streaming sur leur smartphone ou tablette, uniquement grâce à une connexion 4G et une manette sans fil. Près de 3 500 jeux seront disponibles dès le lancement du service, sans aucun frais d’abonnement pour les utilisateurs d’Xbox.

Mais Microsoft n’est pas le premier géant à s’être lancé dans ce pari fou. Durant la Game Developer Conference en mars dernier, Google avait déjà annoncé la mise en place de sa nouvelle plateforme de streaming de jeux vidéo à la demande, nommée Stadia. Elle suit le même principe que xCloud, permettant aux utilisateurs de jouer sur tous types d’appareils connectés à des jeux exécutés à distance sur des serveurs. Le service, qui sera disponible dès novembre en France, nécessite toutefois que les appareils soient équipés de Google Chrome et que la télévision voulant être utilisée possède un Chromecast.

Apple avait également lancé récemment son catalogue de jeux nommé Arcade. Sur la base d’un abonnement mensuel (4,99€/mois), les utilisateurs peuvent accéder sur leur iPhone, iPad ou sur leur ordinateur de type Mac, à plusieurs jeux exclusifs, notamment de grands éditeurs tels que Sega (Sonic) ou Ubisoft (Assassin’s Creed). La différence est qu’avec Arcade, les jeux doivent être téléchargés, et sont donc jouables hors ligne, mais nécessitent en contrepartie une mémoire suffisante dans l’appareil utilisé.

Un marché très prometteur

document-3268750_1280(3)

Le fait d’avoir la possibilité de jouer au même jeu sur différents supports est une demande de plus en plus récurrente chez les utilisateurs. Et pour cause, le cloud gaming permet de mettre fin aux limites traditionnelles qui bloquaient l’expérience de jeu auparavant : manque de mémoire, vitesse d’exécution lente, besoin d’une connexion internet puissante, expérience utilisateur à améliorer, etc.

Durant l’année 2018, le chiffre d’affaires mondial du marché du cloud gaming a été estimé à 66 millions de dollars, selon une étude menée par le cabinet Statista. D’ici 2023, il devrait passer à 450 millions de dollars. Soit près de sept fois plus.

De nombreux autres secteurs ont d’ailleurs rapidement compris l’importance de ce marché et s’y sont positionnés. A titre d’exemple, l’industrie des casinos en ligne n’a pas manqué de suivre ce mouvement. Des entreprises telles que Betway ont réuni plusieurs de leurs jeux de casino en ligne au sein d’une seule et même plateforme, sans avoir besoin de les télécharger : machines à sous, jeux de cartes, etc. Toujours dans le registre des « super apps » tout en un, WeChat est une application asiatique de conversation en ligne qui réunit plusieurs fonctionnalités à la fois.

Utilisée par plus d’un milliards de personnes en Asie, elle se différencie par rapport à WhatsApp ou Facebook Messenger en proposant d’autres services comme faire des achats ou une réservation dans un restaurant, acheter un billet de train, etc.

Enfin, surfant sur la tendance du mobile, le célèbre jeu vidéo de guerre Call of Duty a également lancé sa version mobile en octobre dernier. A peine 3 jours après sa sortie, il avait atteint les 35 millions de téléchargements, soit plus que des jeux tels que PUBG Mobile ou Fortnite (28 et 22,5 millions, respectivement).

Ces chiffres montrent à quel point les gamers ont besoin d’être de plus en plus mobiles et de disposer de plateformes complètes, tout en un, faciles d’accès et à la demande. Le projet xCloud de Microsoft s’insère parfaitement dans cette nouvelle tendance et son succès semble déjà être quasiment assuré vue l’explosion de ce marché.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s